Parkdale Project read students holding up crafted letters that spell out "Thank you"

Parkdale Project Read : programme d’alphabétisation communautaire pour adultes

En photo ci-dessus :  Un groupe d’étudiants de Parkdale Project Read vous remercie, en anglais, avec un « thank you ». 

(Traduit de l’anglais par Dean Venpin)

Le lien entre les niveaux d’alphabétisation, la pauvreté et l’accès à la justice est bien établi (une simple recherche en ligne le prouvera). Ainsi, ce n’est guère surprenant qu’un apprenant typique à Parkdale Project Read, un programme d’alphabétisation pour adultes situé au centre-ville de Toronto, soit aux prises avec la pauvreté et affronte de nombreux défis sociaux et systémiques, y compris l’accès à la justice.

Obstacles interconnectés et ayant des effets cumulatifs

« Les adultes inscrits à notre programme d’alphabétisation ont généralement plus de 16 ans et un faible niveau d’alphabétisation, déclare Nadine Sookermany, coordinatrice du programme d’alphabétisation et professeure au George Brown College. Les défis auxquels ils font face sont interconnectés et ont des effets cumulatifs ».

« Ce n’est pas inhabituel que nos élèves disent qu’ils sont coincés dans des emplois mal payés, que le poids des étiquettes accolées et des diagnostics médicaux se fait de plus en plus lourd ou qu’ils ont été signalés comme parents inaptes », ajoute Jo Alcampo, une autre coordinatrice du programme d’alphabétisation.

Selon Mme Sookermany, les difficultés juridiques à elles seules sont énormes. « Avoir à signer des documents juridiques sans les ressources et l’appui pour les étudier avant de les signer est une pratique courante, dit-elle. Le cours d’une vie pourrait changer à cause de certains documents. Prenons pour exemple les personnes atteintes de troubles mentaux qui sont hospitalisées sans consentement éclairé, les mères aimantes qui, à leur propre insu, cèdent la garde de leurs progénitures à l’état ou les locataires qui se font exploiter par leurs propriétaires parce qu’ils ne connaissent pas leurs droits ».

S’y retrouver dans le milieu de la santé est un autre obstacle majeur. Mme Sookermany précise : « Une personne peut voir son docteur et vouloir une opinion ou un renvoi supplémentaires, mais elle pourrait ne pas comprendre ce que dit le docteur ou être incapable de lire les renseignements qui lui ont été fournis. Parfois, nos tuteurs accompagnent un individu pour l’appuyer lors d’un rendez-vous médical ».

En résumé, Mme Alcampo dit que « les adultes peu alphabétisés sont largement mal compris et ils doivent évoluer dans tous genres de systèmes qui très souvent ne sont pas accessibles aux personnes peu alphabétisées ».

Création d’un espace pour apprendre

Chez Parkdale Project Read, l’alphabétisation touche tous les aspects de l’apprenant et l’initie à bien plus que la lecture et l’écriture. « L’alphabétisation favorise aussi l’estime de soi et elle vous donne les outils pour nommer et articuler vos émotions afin de faire valoir vos droits et revendiquer ce dont vous avez besoin », déclare Mme Alcampo.

Il y a plus de plus 35 ans que Parkdale Project Read a commencé comme un groupe de bénévoles dans le sous-sol de la Parkdale Public Library. Le projet avait été lancé par Rita Cox à la suite de demandes pour un programme d’alphabétisation faites par la collectivité locale

Aujourd’hui, Parkdale Project Read a son propre emplacement à l’intersection King et Dufferin. Les apprenants peuvent s’asseoir avec un tuteur bénévole pour bénéficier d’un encadrement individuel ou dans un groupe, accéder à des boîtes d’outil en ligne et se joindre à l’apprentissage d’alphabétisation dans un café-restaurant dynamique ou publier le parcours de leur vie sur le site Web du projet.

« Nous essayons de créer une ambiance détendue, ajoute Mme Alcampo. Pendant que nous enseignons et apprenons ici, nous voulons que les personnes se sentent à l’aise de venir prendre un café. Un grand nombre de personnes disent que l’efficacité de Parkdale Project Read repose sur l’apprentissage en communauté dans cet espace. Beaucoup de personnes considèrent cette communauté comme leur deuxième maison ».

Les auxiliaires juridiques communautaires de la clinique juridique avoisinante Parkdale Community Legal Services viennent de temps à autre tenir des séances d’éducation juridique publique. « Ça fait une grande différence pour nos étudiants d’avoir accès à des renseignements juridiques dans un milieu familier et confortable qui n’a pas l’apparence d’une école », assure Mme Alcampo.

Écrire votre propre histoire

Mme Sookermany dit que les adultes inscrits au programme d’alphabétisation qu’elle connaît sont tenaces.
« Les adultes inscrits au programme d’alphabétisation sont dotés d’un esprit critique bien développé. Ils sont exceptionnellement aptes à naviguer tous les systèmes que vous pouvez imaginer, car Ils ont dû élaborer des stratégies toute leur vie pour s’en sortir.

« Nos apprenants sont des électeurs, siègent au comité de l’administration et sont des citoyens actifs. Ils sont pleins de ressources et trouvent toujours des moyens pour s’appliquer », ajoute-t-elle.

Quand les niveaux d’alphabétisation des étudiants sont en croissance, les possibilités sont sans limites. Certains apprenants retirent de la satisfaction de se sentir mieux équipés pour effectuer les tâches quotidiennes comme assister et participer activement à une réunion de l’association parents-maîtres, lire un texte complet à leur intention ou se sentir plus à l’aise à interagir avec d’autres adultes. Et ce n’est pas tout : certains publient le récit de leur vie et d’autres réussissent même le programme de perfectionnement scolaire de George Brown.

« L’esprit de communauté présent à Parkdale Project Read favorise l’alphabétisation. Quand les personnes se sentent en sécurité, elles peuvent mieux apprendre. Sans ce sentiment de sécurité, ce serait difficile pour n’importe qui de se concentrer ».

Comment appuyer le programme d’alphabétisation pour adultes

Bénévolat

  • Il existe de nombreux organismes et de ressources pour l’alphabétisation en Ontario.
  • Renseignez-vous auprès de votre bibliothèque locale pour savoir comment vous pouvez vous appliquer. Les bibliothèques lancent souvent des programmes d’alphabétisation ou en sont en liaison.

Dans votre emploi

  • Si vous élaborez du matériel pour imprimer ou pour le site Web ou si vous communiquez avec le public général dans votre emploi, familiarisez-vous avec l’outil Flesch-Kincaid ou celui de Mancko pour vérifier le niveau de lisibilité de votre écriture. Consultez le Web Consortium (W3C) Règles d’accessibilité du contenu Web pour apprendre davantage sur ce que vous pouvez faire pour favoriser l’accès à l’information en ligne.

Pour plus de renseignements sur le projet :

Parkdale Project Read

Colleen Westendorf

À propos de Colleen Westendorf

Colleen est spécialiste bilingue des communications numériques à AJO. Auparavant, elle a travaillé pour Radio-Canada et pour l’Ontario Association of Children’s Aid Societies. Colleen a grandi à Vancouver, puis a vécu trois belles années à Montréal; elle s’est ensuite installée à Toronto qui est maintenant son chez-soi.