Archive de la catégorie Accès à la justice

blog-rcs-3

Audiences disciplinaires à l’école : Sachez quels sont vos droits

Au cours des derniers mois, Aide juridique Ontario s’est entretenue avec les personnes de la communauté sur les questions liées à la Stratégie à l’intention des communautés racialisées. Tout au long de ces discussions, la même préoccupation a été soulevée à plusieurs reprises par les membres de la communauté, les organismes communautaires et le personnel des cliniques juridiques communautaires : des efforts supplémentaires doivent être fournis pour soutenir les enfants qui sont en situation de conflit avec le système éducatif.

""

Les excuses ne constituent qu’un point de départ – une réflexion sur la publication du rapport de la Commission de vérité et de réconciliation

À l’occasion de la Journée nationale des Autochtones, AJO réaffirme son engagement à l’égard des recommandations de la Commission de vérité et réconciliation. Nous sommes fiers de publier à nouveau cet article de 2015 au sujet de la CVR, de son travail à date et de celui qui reste encore à faire.

""

Il existe un énorme problème dans les écoles de l’Ontario que nous passons sous silence

Les lois régissant les écoles de l’Ontario ont évolué pour suivre une approche beaucoup plus progressive qui reconnaît qu’un système de punition unique n’est pas efficace. Cependant, il n’y a pas suffisamment de mécanismes de surveillance en place pour garantir que toutes les suspensions et les expulsions soient complètement justifiées; pas tant que l’accès à la justice est loin de constituer la norme qu’il devrait être.

blog-bail-surety

Résumé graphique : Se porter caution

Les tribunaux sont submergés par le nombre de personnes en détention. Souvent, la liberté provisoire n’est accordée que si des conditions excessivement sévères sont satisfaites. Cela retarde inutilement les audiences. De plus, dans la plupart des cas, les conditions sont très éloignées de la garantie de la comparution de la personne au tribunal ou de la protection du public.

""

Repérer les besoins juridiques dans des secteurs très restreints grâce au Bilan de santé juridique

Le Bilan de santé juridique (BSJ) est un outil précieux qui permet de récolter des données au niveau local et de façon très détaillée sur les besoins non satisfaits. Le questionnaire du BSJ est administré par les organismes d’aide et les groupes communautaires aux personnes qui souhaitent bénéficier de leurs services. Les personnes qui cherchent à obtenir des services de la clinique juridique sont renvoyées vers ladite clinique. Le formulaire du BSJ sert de base de dialogue entre les membres du personnel de la clinique et le client, pavant la voie à un service plus holistique et plus intégré qui n’aurait pas été assuré avec un processus d’accueil qui se concentre sur le problème présenté.

""

L’injustice de la détention des immigrants

L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) détient des réfugiés et des immigrants, y compris des enfants, violant leurs droits fondamentaux. Cet article constitue la première partie d’un billet à plusieurs volets sur les raisons de l’intérêt d’AJO et de citoyens préoccupés par cette situation et leur action dans ce domaine.

""

Plaidoyer pour un surcroit d’éducation juridique auprès des communautés racialisées

de Josephine Li Wayne van der Meide, l’un des deux chefs de la Stratégie pour les communautés racialisées d’Aide juridique Ontario (AJO), a vécu un moment étonnant au cours d’une rencontre avec un organisme d’aide à l’établissement lors de laquelle il devait présenter les activités d’AJO. Wayne se souvient : « Après avoir expliqué qu’AJO pouvait offrir […]

A2Jfeature

Première Semaine ontarienne sur l’accès à la justice du 17 au 21 octobre

L’objectif de cet événement est d’offrir une tribune pour explorer les projets collaboratifs dans le secteur de la justice. Les activités de la semaine, qui auront lieu en anglais, ont été conçues pour susciter l’engagement et les occasions d’en apprendre davantage et ils sont ouverts à tous ceux et celles qui veulent y participer, que ce soit des membres du grand public, des professionnels du domaine juridique, des auxiliaires communautaires, des étudiants ou toute autre personne militant en faveur de l’accès à la justice.