Racial disparities in Ontario's child protection systems

Résumé graphique : Inégalités raciales dans le système de protection de l’enfance en Ontario

Click on the image for a PDF version of the infographic

Dans le système

Selon l’Étude canadienne sur l’incidence des signalements de violence et de négligence, en comparaison aux enfants blancs, la probabilité que les enfants de certains groupes fassent l’objet d’une enquête sur la possibilité qu’ils soient victimes de violence ou de négligence est la suivante :

  • Pour les enfants autochtones, il est
    • 130 % plus probable qu’ils fassent l’objet d’une enquête
    • 15 % plus probable que la maltraitance soit confirmée
    • 168 % plus probable qu’ils soient retirés de leur foyer et pris en charge
  • Pour les enfants noirs, il est
    • 40 % plus probable qu’ils fassent l’objet d’une enquête
    • 18 % plus probable que la maltraitance soit confirmée
    • 13 % plus probable qu’ils soient retirés de leur foyer et pris en charge

Le lien avec la pauvreté

Les enfants à risque viennent généralement de familles pauvres où les parents doivent composer avec les problèmes suivants :

  • Manque de nourriture
  • Manque de vêtements
  • Manque de logement abordable

Aide juridique Ontario peut aider

Avant la signification des documents de la Cour À la Cour de la famille

Lorsqu’une société de protection de l’enfance commence à examiner leur vie de famille, leur pose des questions et veut faire une inspection de leur logement.

Les clients peuvent recevoir des conseils et de l’aide dans le cadre des suivants :

  • Entente de soins conformes aux traditions
  • Entente relative à des besoins spéciaux
  • Entente relative à la garde temporaire
  • Participation à un processus autochtone de règlement extrajudiciaire des différends

Les clients peuvent choisir de recevoir les services d’un avocat de l’aide juridique qui leur procurera jusqu’à 10 heures de conseils juridiques et de service de négociation.

Un avocat de l’aide juridique peut vous représenter en Cour dans le cadre des suivants :

  • Tutelle de la Couronne
  • Tutelle de la société
  • Ordonnance de surveillance
  • Révision du statut de l’enfant
  • Demande de communication
  • Demande d’une tierce partie

Pour de plus amples renseignements

Appelez-nous sans frais au 1 800 668-8258. Si possible, ayez en main :

  • Tous les documents que vous avez reçus de la société d’aide à l’enfance, des cours et de la police;
  • Toutes les ententes que vous avez signées où que l’on vous a demandé de signer;
  • Des renseignements sur votre avocat si vous en avez retenu un.

Sources

  • Lavergne, Chantal, Sarah Dufour, Nico Trocmé et Marie-Claude Larrivée. « Visible Minority, Aboriginal and Caucasian Children Investigated by Canadian Protective Services », 2008.

  • Toronto Star. « CAS study reveals stark racial disparities for blacks, aboriginals », 2016

  • Toronto Star. « Ontario children’s aid societies agree to collect race data », 2016

  • Agence de la santé publique du Canada. « Étude canadienne sur l’incidence des signalements de violence et de négligence », 2013

  • La Société de l’aide à l’enfance de Toronto « Addressing disproportionality, disparity and discrimination in child welfare ». Juillet 2015



Laisser un commentaire

Si vous avez besoin d’une aide juridique, appelez-nous au 1 800 668-8252. Cet espace est réservé aux commentaires sur les billets de blogues uniquement. Les demandes d’aide juridique ne peuvent y être traitées.

Nous accueillons avec plaisir toutes les opinions, même celles qui sont en opposition avec les positions exprimées dans les articles de blogue. Nous nous attendons à ce que les commentaires soient respectueux afin que le forum soit engageant pour tous. Pour en savoir plus, lisez notre politique de modération.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>