Photo of Fallon Melander, LAO Aboriginal Justice Strategy

Fallon Melander parle de son histoire et de l’importance du Mois de l’histoire des Autochtones pour tous les Canadiens

Je suis Ojibway. Je viens d’une lignée de femmes qui ont survécu au déplacement. Et malgré ce qu’elles ont vécu, peut-être même pour cette raison, je crois que nous devons tous découvrir, réaliser et célébrer l’influence positive que les peuples autochtones ont sur ce pays.

Pendant des siècles, ma communauté, et pendant des décennies, ma famille, se sont battues contre les déplacements et contre les systèmes imposés qui ont causé des dommages considérables.

Ma communauté et ma famille ont fait partie d’un mouvement d’opposition à ces systèmes.

Je perpétue cet héritage en travaillant pour un organisme qui s’est engagé à reconnaître la valeur des peuples autochtones, à s’attaquer aux problèmes systémiques et à soutenir les processus et les programmes dirigés par des Autochtones.

Favoriser l’accès à la justice et contribuer à changer les systèmes : une passion

Je m’apprête à fêter mon cinquième anniversaire au sein d’Aide juridique Ontario.

J’ai commencé ma carrière ici en tant qu’avocate. J’étais alors fraîchement diplômée et prête à conquérir le monde, animée par une passion pour l’accès à la justice et la perspective de travailler au sein du système pour contribuer à l’améliorer.

Rétrospectivement, je ne sais pas si j’avais conscience du degré de responsabilité que je m’apprêtais à endosser, mais avec le recul je sais maintenant que c’était un engagement énorme. Je savais que l’avocat que je remplaçais avait lancé la Stratégie de justice applicable aux Autochtones d’AJO et que j’avais hérité d’un défi de taille.

Heureusement, certains chefs de file au sein de l’organisme m’ont pris sous leurs ailes et m’ont conseillée quand j’en ai eu besoin. J’ai été de plus en plus sollicitée pour des décisions cruciales, et j’ai pu progressivement travailler avec une équipe d’employés et de prestataires de services dévoués, répartis dans toute la province.

Faits marquants de ma carrière

Je pense que le travail de la Commission de vérité et de réconciliation a vraiment aidé les gens à prendre conscience des avantages que présentent l’éducation et la reprise des relations.

J’ai essayé de faire en sorte qu’AJO tire également avantage de cette prise de conscience.

Jusqu’à présent, l’un des faits saillants de ma carrière est le fait d’avoir voyagé partout dans la province et d’avoir rencontré tout le personnel d’AJO pour le former et discuter de la façon dont nous pouvons travailler avec les communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits pour renforcer les relations et mettre en place de meilleurs services.

Ces réunions m’ont donné l’occasion d’être le témoin d’un véritable changement dans la relation entre AJO et la communauté autochtone et dans l’engagement envers le changement.

Sur le plan personnel...

J’ai donné naissance à une belle petite fille en mars dernier.

J’étais très stressée à l’idée de quitter le travail pendant un an après la naissance de mon bébé, mais une fois au monde, il était évident que ma véritable vocation était d’être sa mère.

Je suis fière de dire que ma fille est la première génération de ma famille depuis ma grand-mère qui grandit en sachant exactement qui elle est — à savoir une personne fière d’être Anishnawbe. Nous utilisons le tambour et les chants depuis ses premiers jours.

Donnons aux conversations une toute une autre allure

À Aide juridique Ontario, et dans les médias, les conversations concernant les peuples autochtones, inuits et métis se réduisent aux actualités liées aux femmes assassinées ou disparues, à la surreprésentation dans le système de justice, à la crise du suicide chez les jeunes et autres tragédies.

Ce sont des questions très importantes. Mais souvent, nous oublions de célébrer la contribution positive et la résilience des peuples autochtones.

Je pense qu’il est important que tous les Canadiens célèbrent le Mois de l’histoire autochtone pour rendre hommage aux communautés fortes et fières des Premières nations, des Métis et des Inuits de ce pays.

Ce mois-ci, je l’espère, les Canadiens prendront aussi le temps de découvrir le rythme de nos tambours, nos chants, nos danses et notre cérémonie. Pour reconnaître notre histoire et constater notre force.

Le Canada n’en sera que meilleur, pour notre bénéfice à tous.

Fallon Melander

À propos de Fallon Melander

Me Fallon Melander est une Ojibway de la Première Nation Wikwemikong et elle dirige actuellement la Stratégie de justice applicable aux Autochtones d’Aide juridique Ontario (AJO).

Avant de se joindre à l’équipe d’AJO, Fallon a travaillé à la clinique juridique communautaire de l’Université d’Ottawa et a fait un stage auprès de l’organisme Aboriginal Legal Services of Toronto.

Fallon, qui est une membre active de l’Association du Barreau Autochtone et participe au programme Dare to Dream lancé par les avocats canadiens à l’étranger, s’engage à procurer aux Autochtones et à leur communauté l’accès à la justice.