""

Semaine de la justice réparatrice

Depuis sa création en novembre 1996, la Semaine de la justice réparatrice permet aux Canadiens mêlés à un acte criminel ou à un conflit d’en apprendre davantage sur la justice réparatrice. Cette approche de la justice s’articule autour de l’occasion donnée toute personne mêlée à un acte criminel ou à un conflit de jouer un rôle actif dans la réparation des torts causés et de faciliter la guérison pour pouvoir tourner la page.

La victime a souvent l’opportunité de poser ses questions au délinquant, de voir les pertes ou dommages subis reconnus et, dans certains cas, de donner son avis sur la façon dont l’affaire peut être gérée.

Le délinquant a l’occasion de voir les conséquences que le crime a eues sur sa victime et de tirer les leçons de ses actes.

Exemples de processus de justice réparatrice

Si vous avez été touché(e) par un acte criminel, il existe un certain nombre de programmes liés à la justice réparatrice auxquels vous pouvez participer. Les programmes suivants ne constituent que quelques exemples :

Médiation entre la victime et le délinquant

Un médiateur dûment formé aide à réunir une victime et un délinquant pour leur donner l’occasion de parler de ce qui est arrivé. La rencontre vise à aider la victime à retrouver un certain sens du contrôle tandis que le délinquant acquiert une meilleure appréciation et compréhension des conséquences de l’acte criminel sur la victime.

La médiation entre la victime et le délinquant a été introduite pour la première fois au Canada en 1974, quand deux personnes accusées de vandalisme ont été présentées à leurs victimes.

Conférence de réparation

Les victimes et les membres de la communauté sont rassemblés pour faire part de leurs différents points de vue, mieux coordonner les services et favoriser la participation des victimes et de la communauté. Le but de cette conférence et de donner des conseils sur les mesures extrajudiciaires appropriées, les conditions de mise en liberté provisoire, les peines, les révisions des peines et la réinsertion sociale.

Cercles de guérison

Un cercle de guérison est un processus de réparation autochtone qui inclut les membres de la communauté notamment le délinquant, les Aînés et la victime (s’ils choisissent de participer). Dans le cercle, les participants discutent de l’infraction et des conséquences sur la victime et sur la communauté — mais il est aussi question des causes qui ont mené le délinquant à commettre l’infraction. Par exemple, si la personne a vécu une situation de violence quand elle était enfant ou si l’alcool ont joué un rôle dans l’infraction, ces aspects peuvent faire l’objet de discussion au sein du cercle de guérison.

Pour en savoir davantage

Divers groupes notamment des organismes communautaires, des groupes religieux, des communautés autochtones et des ministères offrent des programmes de justice réparatrice.

Durant la Semaine de la justice réparatrice, visitez le site Web de Service correctionnel Canada pour en savoir plus sur ce qu’est la justice réparatrice et sur les divers programmes en place à travers le pays.