25 septembre, Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes

Par Chantal Gagnon, traduction par Sophie Raymond

Adoptée à l’unanimité par l’Assemblée législative, la Loi proclamant le Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes définit le 25 septembre de chaque année comme Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes. Ce jour reconnaît officiellement l’apport de la communauté francophone de l’Ontario à la vie culturelle, historique, sociale, économique et politique de la province.

 En cette 3e année de célébration du Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes, je pense à tout le travail que les francophones de l’Ontario ont accompli pour bâtir de nombreuses communautés fortes et pour entretenir le patrimoine dont nous jouissons aujourd’hui. Je pense à ce que mes parents et plusieurs autres personnes de leur génération ont fait pour accroître les services dédiés à la communauté francophone : construire des écoles, des églises et des centres culturels français, créer des chaînes de télévision et de radio françaises, etc. Je suis fière du fait que bon nombre de gens de ma génération et de la génération suivante continuent d’apporter leur contribution à la préservation et à l’enrichissement de la communauté francophone de l’Ontario. De plus, nous avons parcouru beaucoup de chemin en ce qui concerne notre capacité à vivre et travailler tous les jours en français.

Cela n’a pas toujours été facile, mais pour moi, cela en a valu la peine. J’ai toujours occupé des emplois où le français avait une place importante. J’ai élevé mes enfants dans un environnement francophone et leur ai transmis les traditions de ma famille. Je suis particulièrement fière (et au fond de moi je sais que mes parents l’auraient été aussi) du fait que mes deux enfants sont parfaitement bilingues et qu’ils sont maintenant enseignants au sein d’un programme d’immersion française.

Présentement, il y a plus de 600 000 francophones en Ontario. Aide juridique Ontario (AJO) est tenu de fournir des services en français dans les 25 régions désignées de la province. Que ce soit par l’entremise de son réseau de cliniques juridiques communautaires, de ses bureaux régionaux, des tribunaux, du centre de services à la clientèle et autres centres de services, ou de son programme de certificats, AJO s’efforce constamment d’améliorer la prestation des services en français partout dans la province.

AJO est déterminée à travailler en collaboration avec ses partenaires et les intervenants dans le but d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies, des politiques et des plans relatifs aux services en français afin de s’assurer qu’AJO et ses partenaires de la prestation des services se conforment à la Loi sur les services en français et qu’ils offrent des services en français qui répondent aux besoins des membres de la communauté francophone.

J’éprouve beaucoup de plaisir à travailler pour les services en français d’AJO. Ce travail est gratifiant et il renforce mon sentiment d’appartenance à cette communauté dynamique. Je suis très heureuse d’aider à faire une différence dans la vie de nos clients francophones. Je célèbre la francophonie et le patrimoine de la communauté d’expression française quotidiennement lorsque mes collègues me disent Bonjour et qu’ils me parlent en français (même lorsqu’ils ne disent que de quelques mots).